• Rue Lesné
  • 29770-AUDIERNE
  • Tél. : 02 98 70 27 49
  • E-mail : musee-maritime0401@orange.fr
Feb 28, 2017
Catégorie : Quoi de neuf...
Posté par : Katell

ATELIER MATELOTAGE

Pendant les vacances de Pâques, venez en famille apprendre l'art de faire des noeuds marins.

Mercredi 12 avril 2017 de 9h30 à 12h00

Mercredi 19 avril 2017 de 9h30 à 12h00

Gratuit - Sur inscription

 

Sep 9, 2016
Catégorie : Quoi de neuf...
Posté par : Katell

Au musée : Visite commentée et Course aux trésors. Entrée gratuite.

Hors musée : - Visite commentée de l'église Saint Raymond Samedi et Dimanche

de 14h30 à 16h30. - Balade commentée jusqu'au phare du Raoulic, Dimanche à 14h,

dépard du musée ( en partenariat avec Cap Accueil ).

Aug 8, 2016
Catégorie : Quoi de neuf...
Posté par : Katell
En partenariat avec le Musée des Thoniers, le Musée Maritime organise la projection du film "La Barre" de Jean-François Pahun au Cinéma Le Goyen le Mercredi 10 Août à 17h30. En présence du réalisateur et de l'équipe du Musée des Thoniers.
Jul 7, 2016
Catégorie : Quoi de neuf...
Posté par : Katell
En lien avec l'exposition temporaire, le Musée Maritime du Cap-Sizun organise une conférence : La flotte océanographique pour de grandes découvertes scientifiques. Animée par Olivier LEFORT. Le mercredi 20 juillet à 18h00, à la salle communale chez Jeanne rue du Gal. de Gaulle, Plouhinec.
  • Matelotage tous les mercredis à 9h30

Les bénévoles du musée maritime organisent des cours d'apprentissage de noeuds marins pour adultes et enfants. Gratuit, sur inscription au musée ou à l'office du tourisme d'Audierne.

Le néolithique

Au néolithique, de 5000 à 2500 avant J-C: les premiers agrigulteurs du Cap-Sizun

Vers 6 000 av. J.-C. des changements fondamentaux bouleversent l’organisation sociale établie au Paléolithique. Les groupes humains se sédentarisent et pratiquent désormais l’élevage et l’agriculture.
La rupture avec une économie de chasse et de cueillette s’opère progressivement.
En même temps la civilisation des mégalithes se développe le long d’un arc atlantique du Danemark au Portugal, en passant par les îles britanniques et l’Irlande.
C’est l’époque de la construction des grands tumulus du Nord-Finistère : BARNENEZ, CARN, GAIGNOC.
De 5 000 à 2 000 av. J.-C. ces sépultures évoluent en allées couvertes de différents types.
En Bretagne, le peuplement au Néolithique moyen semble se trouver en bord de la mer et se répandre au Néolithique final vers l’intérieur des terres. Ce serait une conséquence du défrichement rendu possible par l’utilisation de la HACHE EN PIERRE POLIE confectionnée à partir des roches locales. Selon sa taille et la nature de la roche employée, cet outil pouvait servir de hache, de houe, d’arme ou de bijou.

Le Néolithique

Allées couvertes et menhirs
Les allées couvertes sont formées d’une chambre mégalithique d’une dizaine de mètres de long, sorte de grotte artificielle à usage funéraire. Leur extérieur se présentait (talus) sous forme d’un cairn de pierres
sèches. La chambre interne devait être la sépulture de défunts importants. Leur façade devait être le théâtre de cérémonies pour les vivants. Ces monuments sont les premiers témoins de l’éveil d’un sens religieux.
Pour les menhirs, les chercheurs avancent les hypothèses suivantes :
- Indicateurs de sépulture,
- Rôle dans le culte de l’eau quand ils sont proches d’une source ou d’un cours d’eau,
- Repères géographiques ou bornes délimitant un territoire,
- Repères astronomiques (alignements orientés, cf. Carnac),
- Rôles commémoratifs…

Le Néolithique


Page précédente: Les premiers temps  Page suivante : Les éperons barrés 
Copyright Musée Maritime du Cap-Sizun-FR 2012-Sitemap-Mentions légales-Création : toutcouleur.com